Le syndicat Cgt Sanef vient de recevoir la convocation concernant la signature de l’accord sur la prime péage, prévue le mercredi 3 février. 

   Dans un premier temps, nous demandons à la Direction de pourvoir lire le texte de cet accord bien avant cette réunion, car il n’est pas question, pour le syndicat Cgt, de signer un accord que nous allons de nouveau découvrir au dernier moment, puisque la Direction a demandé aux organisations syndicales, de lui envoyer nos éventuelles remarques et modifications. 

   Dans un second temps, le syndicat Cgt souhaite des modifications car après examen attentif des formules de calcul concernant les fonctions de Surveillant péage, Surveillant Intervenant péage et Assistant Superviseur au CAS, nous  tenons à soulever quelques remarques. 

   Pour le syndicat Cgt, ces trois fonctions sont complémentaires et indissociables, et plus particulièrement en ce qui concerne les fonctions de « surveillant intervenant péage » et «  Assistant Superviseur », car si notre travail est différent, la fonction est la même et se résume à la gestion des gares automatiques, chacune avec des spécificités différentes : système ouvert ou fermé, maillée ou non maillée, à population  touristique ou professionnelle,  à forte fréquentation anglophone, germanophone et autres…. !! 

   En ce qui concerne les Assistants Superviseurs, ils gèrent à distance les incidents et problèmes avec la clientèle, télécommandent et pilotent certains disfonctionnements du matériel et supervisent les voies des gares qui dépendent de leur secteur. ( actuellement 17 gares pour le CAS de Reims )

   En ce qui concerne les surveillants intervenant péage, il gèrent sur le terrain les incidents et problèmes plus compliqués avec la clientèle qui réclament une présence humaine ou la représentation physique de Sanef, gèrent les fonds de roulement, les recettes, les consommables, entretiennent le matériel, font fonctionner les gares qui dépendent d’eux ( Dans un avenir proche : 4 à 5 gares par Centre d’Intervention (CI) qui correspondent à 8 à 10 bornes automatiques en « sortie » 4 à 5 distributeurs en « Entrée » dont 12 à 15 voies T)) associées.

   Quant aux Surveillants péage, ils devront gérer un barrière équipée de moins de voies mais en assurent la supervision et le fonctionnement. 

Sachant que K2 : Coefficient  lié à la nature de l’emploi  du bénéficiaire n’est pas identique pour :

Le Surveillant Péage,

Le Surveillant Intervenant Péage, 

L’ Assistant Superviseur au CAS malgré qu’ils soient tous classés : Echelle 8,  Catégorie D 

   le syndicat Cgt Sanef demande que ce  K 2  soit identique pour ces trois emplois, c’est à dire de 1.25 pour tous, ce qui ne changerait rien pour les Surveillants Péage et les Surveillants Intervenant Péage mais améliorerait sensiblement la prime des Assistants Superviseurs qui ne seront de ce fait plus discriminés sachant qu’aujourd’hui ce K à 0,55 pour les Assistants Superviseur, minore et pénalise cet emploi ! 

Pour la Cgt, le DSC, M. Bée Paul.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :