1. Définition

Le terme en français qui traduit le mieux burnout est certes « épuisement professionnel ». Il s’agit d’un épuisement physique, émotif et mental au travail qui est caractérisé par un sentiment d’impuissance, d’une vision négative de soi et des autres, duquel découle une impression d’échec, d’insatisfaction. Expressions similaires : se sentir brûlé, avoir le cœur de moins en moins à l’ouvrage. Le burnout est essentiellement relié au monde du travail.

2. Origine du terme « burnout »

Le terme burnout est apparu dans la littérature scientifique en 1974. Il a sans doute toujours existé, mais n’a pas dû être identifié auparavant. Les Japonais l’appel « karoshi ». A l’heure actuelle, l’efficacité et la réussite imposent des lois quasi tyraniques. La compétition, le positionnement de son sur-moi par rapport aux autres, engendrent, à un moment donné, tous ces effets négatifs.

3. Causes

L’exagération de l’information, par exemple via les médias, annonçant les difficultés financières d’une entreprise. Le personnel sera bien souvent prévenu par le journal parlé. Ce qui provoque frustration et désintérêt face au travail chez l’ensemble des travailleurs employés au sein de cette entreprise. Le système social actuel étant très normatif, il a tendance à étouffer l’individu. La sécurité de l’emploi, les plans de retraites avantageux, peuvent rendre les individus réellement prisonniers de leur travail. La peur de l’insécurité, le manque d’audace pour une démarche visant à changer d’emploi, créant la peur, de véritables pressions sont ainsi exercées sur les travailleurs, ce qui peut contribuer à un épuisement au travail. Mauvaise coordination au sein d’une organisation, trop de niveaux hiérarchiques avec une mauvaise communication, mauvaises définitions ou manque de description de fonction. Tout ceci tend à rendre les efforts de certains travailleurs inutiles, qui en arrivent à s’interroger sur leur place au sein de l’entreprise. Les attentes individuelles du travailleur peuvent être contrariées par toutes sortes de facteurs : manque d’appréciation, absence d’encouragement, manque de reconnaissance de valeur du travail fourni, exigences de rendement trop élevées, les conflits interpersonnels. Les conditions de travail, lieux de travail désagréables, mauvaise foi et l’arbitraire de l’employeur, les réductions budgétaires, la surcharge de travail, la perte de privilèges, etc. sont des raisons qui peuvent contribuer au développement d’un burnout chez certains individus.

 

4. Caractéristiques

Un épuisement émotionnel et physique, l’impression d’être vidé. A peine l’énergie nécessaire pour mener leur mission, et pas question de faire quoi que ce soit en dehors. Sentiments sombres et frustrations. Ceux qui en sont victimes se rendent compte qu’ils ne sauront pas continuer ainsi. Se traduit par de la dépression, sentiment d’impuissance, des crises de larmes, susceptibilité et crises d’angoisse. Au niveau physique : maux d’estomac, épuisement général, migraines. Se montrent cyniques et asociales, envers collègues, familles et amis. Une tendance à rompre tout contact social. Sensation de ne plus satisfaire aux attentes professionnelles. Cercle vicieux : baisse de l’estime personnelle, manque d’assurance, pessimiste et mauvaises prestations au travail.

5. Symptômes

Envie de ne pas être au travail en permanence. Trop de travail : pression, stress, fatigue. Travailler sous son potentiel, amène la frustration. Accomplissement d’un travail que vous détestez. Impression que le temps n’avance pas. Difficultés de concentration. Estime de soi très basse. Se renferment sur elles-mêmes et culpabilisent. Ne pas savoir affronter une journée de travail, dans certains cas, vomissements au réveil, à l’idée d’aller au travail (stade avancé).

6. Processus

· Enthousiasme · Signes avant-coureurs d’un comportement d’ « ascenseur » · Surdose d’énergie · Hautes espérances et attentes irréalistes face au travail · Donne toute son énergie à son employeur · Rapporte du travail à domicile · Travaille hors des heures, six jours semaines, parfois sept. · Se dépense corps et âme à son travail · Stagnation · Comportement d’ascenseur remplacé par perte de satisfaction au travail… · Prend conscience que travail ne suffit pas à répondre à tous les besoins de la vie professionnelle · Expériences et désirs face au travail plus comblé à son goût · Prise de conscience que salaire, heures de travail et développement d’une carrière deviennent préoccupations moins importantes · Constat que trop donné à son travail par rapport aux attentes personnelles · Frustration · La personne atteinte se voit brûlée et arrive au stade chronique. Symptômes permanents de fatigue, mauvaise humeur et déprime. · Devient irascible pour des riens et coupe tout contact social avec ses collègues · Remise en question de sa capacité personnelle à fournir un bon travail · Doute intérieur, prise de conscience d’un échec personnel · Problèmes émotifs, physiques et comportementaux · Profonde frustration, fonctionnement difficile, symptômes aigus d’échec, traduction d’une crise permanente. · Apathie · Certains brûlés, motivés surtout par un énorme besoin de sécurité, s’accrochent avec énergie à l’emploi qui offre une sécurité et un régime de retraite avantageux. · Lorsque la déprime consécutive à l’épuisement s’est installée, l’intervention thérapeutique s’impose. · La personne en burnout essaie : contrer la frustration quotidienne par un mécanisme de défense ; être stimulée par de l’aide et de s’impliquer ; d’avoir une position sécurisante qui compense la perte de satisfaction ; d’établir un mécanisme pour éviter les défis et contacts autour d’elle ; de se détacher émotionnellement et progressivement face à la frustration ; d’éviter la routine qui peut aboutir à la dépression profonde.

 

7. Conséquences sur la personne

Perte de confiance et mise en place de la méfiance. Isolation sur le lieu de travail, en cas d’aggravation, isolement social. Problèmes de santé : migraines, nausées, troubles nerveux. Maladie professionnelle non reconnue, trois éléments sont liés à l’épuisement professionnel : conflits de rôle, manque de définition des rôles et surplus de travail ;

LU :L’élément central de ces épuisements est la disproportion entre les exigences du travail et les besoins personnels. C’est comparable à un élastique sur lequel on aurait trop tiré : il perd son élasticité.

Ce qui donne une déduction : l’épuisement n’est donc pas uniquement lié au travail.

 

8. Professions à risque

Les professions basées sur la relation d’aide (travail social, criminologie, psychologie, soins aux malades, etc.) sont les plus associées à l’épuisement professionnel.

 

9. Comment éviter ou prévenir cet état

· Faites une chose à la fois · Apprenez à planifier · Cherchez à découvrir ce qui importe dans votre vie · Apprenez à dire NON · Ecoutez-vous · Faites de l’exercice · Ne pas se tracasser, mais agir · Evitez le perfectionnisme · Soyez vous-même · Faites des choses agréables et sociables · RIEZ !

 

 

 

 

 

 

 

 

*****************

 

4 Responses to “b ) Le burn-out des Cadres et des Agents de Maîtrise et Technicien(ne)s.”


  1. […] b ) Le Brun-out des Cadres et des Agents de maîtrise et Technicien(ne)s. […]


  2. Il me parait exclu de dénicher un site identique à b ) Le burn-out des Cadres et des Agents de Maîtrise et Technicien(ne)s. Syndicat Cgt Sanef, évidemment vous n’êtes en aucun cas tenu de me croire.


  3. La référence du web en termes d’infos se trouve être incontestablement b ) Le burn-out des Cadres et des Agents de Maîtrise et Technicien(ne)s. Syndicat Cgt Sanef lequel aborde les thèmes avec suffisamment de simplicité.

  4. dj narbonne Says:

    Supposé que vous avez un unique CP à mémorisé, n’hésitez surtout pas b ) Le burn-out des Cadres et des Agents de Maîtrise et Technicien(ne)s. Syndicat Cgt Sanef est fait pour vous.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :