C’est en toute discrétion que, le 18 janvier 2011, l’État a fait part de son choix en faveur du consortium mené par le groupe italien Autostrade – auquel sont associés la SNCF, Thales, Steria et SFR, pour collecter les futures écoredevance et taxe expérimentale alsacienne.

Pour la Cgt Sanef c’est peut-être un « mal » pour un « bien » au moins pour le personnel péage  !!

Explications :

D’un point de vue technique, les trois offres retenues présentaient les mêmes solutions, préconisant le système GPS (suivi des véhicules par satellite) et la transmission des données (position des véhicules et leurs caractéristiques) par communication radio (réseau SFR) le tout couplé au système micro-ondes à courte portée DSRC, actuellement utilisé pour les télé-péages autoroutiers.

L’ensemble de ces informations doit être recueilli dans un site informatique central. Il n’y aura pas de gares de péage installées sur les réseaux routiers visés par l’éco-taxe poids lourds !

Décidée lors du Grenelle de l’Environnement elle touchera tous les camions de plus de 3,5 tonnes, soit environ 600.000 camions français et 200.000 étrangers, sur les 12.000 km de routes nationales et des 2.000 km de routes départementales concernées en France.

« C’est le choix du flux libre intégral sur route qui est retenu. »

« Le satellite ne fait qu’envoyer des signaux. Il ne collecte rien ! »

D’où les interrogations de la Cgt :

Et si Sanef avait gagné, ne peut-on pas penser qu’elle aurait utilisé le système qu’elle allait installer au niveau national, sur ses tronçons d’autoroute et supprimer la presque totalité du personnel péage ?

Car ce système peut être adapté à tous les véhicules, puisque l’Etat, grâce aux projets de LOI n° 2726 et n° 2910, autorise entre l’Allemagne, la Belgique et la France, l’échange des informations et les données à caractère personnel relatives aux titulaires du certificat d’immatriculation de tous les véhicules étrangers contenus dans leurs fichiers nationaux et que la France vient de mettre en place un fichier national des cartes grises et attend d’autres accords entre tous les pays Européens !!

D’où la question de la Cgt :

Sanef était-elle dans l’attente d’une réponse favorable d’eco-taxe pour réduire au minimum ses infrastructures péage et par la même occasion son personnel, tous collèges confondus ?

Les travaux des voies TSAR* 30 kms/h PL vont-ils redémarrer puisque Sanef à perdu et qu’elle n’investira plus, du coup, dans un système satellitaire ?

Les emplois au péage bénéficient-ils d’un sursis grâce à cet insuccès, nous le saurons plus tard, quand l’éco-taxe touchera toutes les catégories de véhicules !!

* TSAR : ( télépéage sans arrêt à 30 kms/h pour poids lourds)

 

 

 

 

 

 

 

 

******************

One Response to “9 ) Eco-taxe : Un mal pour un bien ?”


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :